*En famille*

Avant j’avais des principes, etc etc

Quand j’étais enceinte et que je surfais sur les forums de futures ou de jeunes mamans à peu près 15h/24, j’ai souvent lu cette phrase : « avant j’avais des principes et maintenant je suis maman ».

Et je me disais toujours, impossible que moi vivante je revienne sur mes principes. Je m’imaginais en super maman avec toutes les réponses adaptées aux problèmes rencontrés, les meilleures clés d’éducation et la meilleure façon de faire en sorte que mon Bébé mange des choses naturelles (avec au minimum 6 mois d’allaitement – en tirant mon lait au boulot of course), qu’il soit éveillé, curieux et qu’il soit le plus épanoui des bébés. Mouais.

C’est là qu’il aurait fallu me voir durant les 3 premiers mois après la naissance de Monsieur Bébé. Je crois que je ne me souvenais absolument pas de ce qu’était un principe. La seule chose dont j’étais sûre c’est que je voulais à tout prix et par n’importe quel moyen que Monsieur Bébé cesse de hurler pendant plus de 10 minutes d’affilées. Je savais qu’il souffrait à cause de ses reflux, mais je ne pouvais pas m’empêcher de me dire « mais qu’il se taise un peu !! » (Haann la mère indigne !).

Ça aussi ça faisait parti de mes principes : faire toujours passer le bien être de Monsieur Bébé avant le mien (logique me direz vous). Je le fais du mieux que je peux, mais durant ces fameux premiers mois, y’a des moments où je redevenais l’être humain égoïste en manque de sommeil, de repos, de détente et autres plaisirs vitaux.

Premier exemple, la tétine (la tute ici). Mon père me fait encore remarquer que je lui ai souvent dit pendant ma grossesse que « jamais mon Bébé ne serait accro à ce truc en plastique qui lui verrouille la bouche ! ». 2ème jour à la maternité, Bébé avait mal au bidou et pleurait la nuit. Et paf ! Tétine. Pour ma défense, j’ai eu la malchance d’être en chambre double et je culpabilisais +++ que Monsieur Bébé pleure toute la nuit. Et la tétine l’a vraiment soulagé et lui a permis de dormir plusieurs heures d’affilée la nuit. Et par conséquent nous aussi…

Et l’allaitement.. LE principe le plus important pour moi parce que l’allaitement-c’est-ce-qu’il-y-a-de-meilleur-pour-mon-Bébé-et-que-je-veux-absolument-lui-donner-ce-qu’il-y-a-de-meilleur.

Combien de fois j’ai pu répéter cette phrase à mon homme. Et chaque fois il me répondait : tu verras sur le moment si tu y arrives ou pas, ne te prends pas trop la tête. Quelle sagesse, j’aurais du l’écouter plus souvent..

Et il s’avéra qu’effectivement, j’ai ga-lé-ré. Je ne me rappelle même plus du nombre de fois où les tétées se sont terminées avec lui hurlant et moi en pleurs.
Je ne me suis jamais sentie aussi désemparée que durant ces 2 mois d’allaitement. Et du coup je passais mon temps sur les forums. Et je crois honnêtement que ça m’a fait beaucoup plus de mal que de bien. Ça énervait profondément Monsieur Papa qui ne supportait plus de me voir aller sur internet chaque fois que Monsieur Bébé avait le hoquet ou qqchose du genre et que je m’angoissais pendant des jours en focalisant sur un truc horrible qui était arrivé à une jeune maman dont le Bébé avait les mêmes symptômes.
Maintenant avec le recul, je me rends compte qu’il avait raison et je déconseille fortement les forums à toutes mes amies futures mamans.
Finalement mon allaitement a péniblement duré 2 mois et je n’ai même pas eu besoin de le sevrer progressivement, mes seins étaient déjà quasi vide. Et je vous raconte pas la façon dont il s’est rué sur le 1er bib de LA que son papa lui a donné. J’en ai pleuré pendant 1h.
Conclusion pour moi : les mamans sont trop seules face à leur allaitement. Et l’alternative des « allaitantes extrêmes » n’est pas non plus d’une grande aide car parfois très culpabilisante quand on n’y arrive pas. (Quoiiii ? Tu lui as donné une tétine/un bib ? Et bien voilà, tu as tué ton allaitement.. Et pan, paye ta dépression !)

Pareil, quand j’envisageais la diversification, il était évident pour moi que je ferai moi même les purées pour Monsieur Bébé. Mouais. On m’a offert un babycook qui a servi en tout et pour tout 5 fois. Je suis vite devenue adepte des petits pots de légumes (en faisant quand même attention qu’il n’y ait pas d’additif). Heureusement, à la crèche il y a un cuistot sur place qui fait tous les repas des enfants maison. Ils mangent super bien, très varié et Monsieur Bébé mange de tout avec bon appétit. Du coup quand je lui donne un petit pot le samedi et le dimanche midi, je me déculpabilise en me disant qu’il mangera des plats faits maison la semaine. Et ça continue mère indigne !

Je pourrais citer plein d’autres principes passés aux oubliettes.

Comme toutes les mamans je pense que je fais de mon mieux pour rendre mon petit bonhomme heureux et le voir s’épanouir jour après jour. Et c’est exactement ce que je constate. Il va avoir un an, il pète le feu et la santé, il mange bien, dort bien et surtout il a le sourire toute la journée. Donc je me dis que les principes c’est bien, mais les petits bonheurs simples, même s’ils ne tiennent pas toujours compte de nos grands principes, c’est mieux.

Bien à vous.

Publicités

Un petit mot doux ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s