*En famille*

Comme des enfants…

Monsieur Papa et moi sommes ensemble depuis bientôt 3 ans (en juillet exactement). Mais on se connait depuis qu’on a l’âge de 5 ans. On a pour ainsi dire grandi ensemble. Nos maisons étaient voisines et nos mamans étaient les meilleures amies du monde. Et pour tout avouer, c’est lui qui m’a donné mon premier baiser et qui m’a initiée au jeu du « docteur » quelques années plus tard.^^

On a grandi l’un à côté de l’autre comme ça, entre flirt et amitié, durant 13 ans. A mes 18 ans j’ai quitté la RP et mes parents. Ma relation avec ma mère était tellement difficile que j’avais un besoin vital de prendre le large.

A partir de là on s’est perdu de vue. Moi je vivais une histoire compliquée avec un abruti et lui continuait sa vie..

Puis un beau jour de mai en 2010, j’ai reçu une invitation Facebook de sa part. J’étais très contente de pouvoir avoir de ses nouvelles après tant d’années. On s’est échangé nos numéros de portable et rapidement on a commencé à s’envoyer des textos. Au départ 2 ou 3 textos dans la journée, puis on s’est mis à s’écrire en continu.

Je n’étais pas très bien dans mes pompes à cette époque là. Je traversais une période très difficile, notamment à cause de ma mère (encore et toujours) et j’étais littéralement à ramasser à la petite cuillère.

Et je ne voulais surtout pas revivre une histoire foireuse pour couronner le tout. Donc j’ai essayé de mettre un peu de distance. Mais je n’ai pas tenu.

2 mois après, on s’est donné rdv à Paris. Il est venu me chercher à la gare, il m’a emmenée me balader le long de la Seine et on a brunché dans un bar à fruits.. Il a toujours été romantique et il me prouvait alors qu’il n’avait pas changé.

Quelques heures après nos retrouvailles on a échangé notre 1er baiser d’adulte, notre 1er baiser de couple.. Et s’en est suivie une semaine magique, hors du temps, hors de la réalité, sans interférences extérieures, sans personne pour nous sortir de notre rythme anarchique.. Le bonheur total.

Mais nous savions que ça ne durerait pas et que le retour à la réalité serait rude.

Au départ, quand je suis rentrée chez moi, je pensais que ça n’irait pas plus loin. Je ne voulais pas me projeter plus loin. Nos différences me faisaient peur. Finalement il me manquait horriblement. Il m’a rejoint chez moi quelques jours plus tard… et il n’est jamais reparti.

Ça n’a pas été tout rose au départ, car je doutais énormément et je ne savais pas si je devais vraiment me laisser aller dans cette histoire.

J’étais déjà très fragilisée et j’avais peur d’être achevée.

Pour lui aussi la période était difficile. Il venait de se faire briser le cœur et de perdre son travail.

Aujourd’hui on peut dire qu’on s’est mutuellement sauvé. On s’est construit ensemble. Lui me soutient dans mes passions et je le soutiens dans sa création d’entreprise. On vit nos rêves ensemble.

On est certes toujours différents sur plein de points (je hais le foot !) mais on se retrouve sur l’essentiel. Et notre petit cocon familial est notre plus grand bonheur.

Ma plus grande certitude désormais est que jamais je ne pourrai vivre sans lui et le fruit de notre amour..

Comme on se le dit toujours : on s’aime comme des enfants..

coeur_115

Publicités

Un petit mot doux ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s