*Blabla*

Lecture du soir bonsoir : Les Morues – de Titou Lecoq (prix des lecteurs sélection 2013)

les_morues_ok_57598851_north_554x

Résumé :

Charlotte se serait suicidée. La jeune trentenaire paraissait pourtant comblée : une vie de couple apparemment satisfaisante, une bonne bande d’amis même si les liens s’étaient quelque peu distendus avec le temps, et un parfait poste de jeune cadre dynamique.

Aussi, au sortir de l’enterrement, Ema – qui fut la meilleure amie de Charlotte à l’adolescence – s’interroge. Quelque chose cloche…

Ema est journaliste, mène une vie dissolue, enchaînant les soirées alcoolisées et est réfractaire à tout ce qui ressemble à une vie de couple stable.
Avec Alice, barmaid, et Gabrielle, maîtresse d’un homme politique et descendante de la noblesse, elles forment « les Morues ». DJ à leurs heures.
Les trois jeunes femmes se réunissent régulièrement dans un bar pour élaborer « la charte des Morues », cherchant à renouveler les classiques conversations de filles dans une logique féministe, en s’attachant à débusquer les contradictions de leurs propres discours et attitudes au lieu de systématiquement incriminer leurs congénères masculins.

A l’initiative d’Ema, les Morues se lancent dans une enquête sur les circonstances du décès de Charlotte.
Elles intègrent bientôt un jeune homme dans leurs discussions : Fred – qui fréquentait la même bande de potes que Charlotte et Ema – étudiant prometteur, ayant préféré l’anonymat d’un poste de secrétaire de bureau à la brillante carrière à laquelle il aurait pu prétendre, et blogueur a succès….. malgré lui..

Alors que l’enquête avance, le roman prend une autre ampleur, la chronique générationnelle se doublant d’une intrigue politique. Charlotte aurait-elle pu être assassinée en raison de ce dossier de privatisation du patrimoine culturel sur lequel elle travaillait ?

Ce que j’en ai pensé :

J’ai beaucoup aimé ce livre. Léger mais ancré dans la société, sur fond de questionnement politique (on sent d’ailleurs l’orientation de l’auteure…).

On se reconnaît très bien dans ces trentenaires urbains, communiquant bien plus facilement par internet que de visu.

Le personnage de Fred est très réussi. A fleur de peau, obsédée par son mal être et son besoin de se fondre dans la masse. Il ne se révèle que par son blog, qu’il tient cependant à garder anonyme. Comme si l’espace virtuel lui permettait d’être enfin lui même et de s’assumer. Mais sans chercher quelconque reconnaissance.

L’intrigue est parfois un peu simpliste, certains passages semblent légèrement tirés par les cheveux – notamment concernant l’enquête sur la mort de Charlotte – mais on se rend vite compte que ce n’est pas là l’essentiel.
L’auteure met davantage en avant les préoccupations de ces jeunes gens empêtrés dans une société qu’ils ne comprennent pas toujours et qui leur impose des codes dans lesquels ils ne se reconnaissent pas.
Les références sociales et politiques sont très pertinentes et aborde ce sujet pouvant vite être ennuyeux sous un angle clair et intéressant.

Petit point sympa et original du livre : à la fin de chaque chapitre est indiqué une play list d’ambiance.

La fin est très réussie. On s’attache aux personnages et on se sent presque une Morue…

Les Morues est un livre ancré dans son temps, l’ère d’internet, des blogs et des réseaux sociaux. Vivement le prochain livre de Titou Lecoq !

Critiques du livre :

Bien écrit en un savant négligé, voilà un premier roman épatant, drôle et instructif
Le Canard enchaîné

Trépidant dans son volet polar, sensible lorsqu’il raconte l’énergie dépensée par les femmes pour préserver leur indépendance, Les Morues dresse le portrait insolent d’une époque sans mode d’emploi. Un excellent premier roman.
Be

Publicités

10 réflexions au sujet de « Lecture du soir bonsoir : Les Morues – de Titou Lecoq (prix des lecteurs sélection 2013) »

  1. Je viens aussi de le lire. Je ne l’ai pas trouvé « trépidant dans son volet polar » comme le disait be. Comme toi, j’ai adoré le message assez profond passé sous l’apparente légèreté du style. L’auteure est aussi blogueuse (girlsandgeek), on reconnait bien son style, je suis fan.
    Ce qui m’a bien fait marrer c’est qu’elle utilise parfois des mots supers littéraires, complexes genre « paradygme » et 3 lignes plus loin, le personne « transpire de la chatte » ou un truc du genre !

    1. Oui je savais qu’elle était blogueuse mais je ne me suis pas encore penchée sur son blog. Je vais m’y mettre !
      Il est top ce bouquin. Mais effectivement ce n’est pas un polar trépidant du tout.
      Et le style est nature et actuel. J’adore !

  2. Ma lecture du soir en ce moment : l’action en justice des syndicats (Droit social)… Ça détend aussi, non? 😉

Un petit mot doux ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s