*Engagements*

Et pourquoi mon fils ne jouerait pas avec une poupée ?

poupée garçon

Nan mais sérieux !
L’autre jour Monsieur Papa a sauté au plafond parce que Monsieur son Fils jouait passionnément avec la poussette de la poupée de la fille de nos amis.
Bin voyons. C’est un garçon donc il ne devrait jouer qu’avec des petites voitures et des ballons ? (Chose qu’il fait déjà d’ailleurs. Il adore les « kakos » et les « bayons« ).

Je me lève et je proteste !!

C’est fini le temps où la femme, maman et femme de ménage dans l’âme, était la seule à manier le balai et à changer les couches.
Et avec la catégorisation des jouets en fonction du sexe, c’est ce genre de choses qu’on inculque inconsciemment à nos progénitures.

Les voitures, les ballons et les bonhommes qui jouent à la guerre pour les garçons afin d’en faire des hommes virils et passionnés par ce qu’on attend d’un individu de sexe masculin, à savoir le sport, les grosses voitures et les films d’action.

Les poupées, la dînette et le chariot à ménage miniature pour les filles afin d’en faire des mamans en devenir et des femmes d’intérieur dignes de ce nom.

Et surtout c’est normal que les garçons se roulent dans la boue alors que les filles doivent rester sagement assises en faisant attention à ne pas salir leur jolie robe. Bon je caricature un peu volontairement mais c’est quasiment ça.

Nan mais sérieux !!!

Si on veut que la société évolue vers la parité et l’égalité totale homme – femme, sans échelle de valeur, virons ces saloperies de clichés au plus vite de nos vies et ne les transmettons pas à nos enfants !

Les jouets ne devraient pas être classés par sexe, mais plutôt par centres d’intérêts.
Pas de distinction rayon fille tout rose et rayon garçon tout bleu, mais des rayons par catégories d’âge et de jouets.

Mon fils a envie de jouer à la dînette ou avec un balai, mais qu’il le fasse !!

Ça me dérangera pas moi qu’il m’aide à nettoyer la maison.
Et si un jour j’ai une fille et qu’elle préfère jouer au ballon dehors plutôt qu’aux barbies, je ne l’en empêcherais pas non plus. Et ça n’en sera pas un garçon manqué pour autant.

Et a contrario, si ma fille aime se déguiser en princesse et prendre le thé avec ses poupées je n’essaierai pas de la changer en mini mec pour l’endurcir. Quant à mon fiston il pourra collectionner toutes les « kakos » qu’il veut et jouer au foot autant que bon lui semble. Mais je n’imposerai aucun jouet sous prétexte que cela correspond mieux au genre auquel ils appartiennent.

Si la prochaine génération commence à virer tous ces clichés nauséabonds de leur façon de vivre, la génération suivante ne parlera plus de sexisme. Les hommes trouveront naturels de mettre la main à la patte à la maison tout comme les femmes assumeront d’aimer regarder un match de foot de temps en temps et de tondre la pelouse SI ÇA LEUR FAIT ENVIE !! Nanméo !

Et on aura enfin la possibilité d’assumer ce qu’on est pleinement, sans entendre derrière qu’on est un peu « une tapette sur les bords », ou qu’on sait « qui porte la culotte à la maison » (cette expression me tape sur le système).

Et si demain dans un magasin mon fiston me demande de lui acheter une poupée ou une dînette, et bien je lui offrirai avec plaisir, de la même façon que je lui offrirai un circuit de voiture ou un déguisement de Batman.

Nan mais sérieux !

Publicités

30 réflexions au sujet de « Et pourquoi mon fils ne jouerait pas avec une poupée ? »

  1. Fiston a une cuisine et joue a la dînette. Il a adoré balader son bébé dans sa poussette (rose, y’avait que ça en magasin). Hors de question de l’empêcher de jouer avec tout ça!!!
    Je me suis aussi longtemps révolté contre ce sexisme affligeant!!
    A 5 ans, il commence vraiment a favoriser les « jeux de garçons » (bagarre, chevaliers…). Il grandit certes, mais je soupçonne l’école de genrer les centres d’intérêts…

    1. On soupçonne aussi les crèches de genrer aussi.. Et souvent on participe à ces déterminisme sociaux en en rajoutant une couche à la maison.
      Chéri n’est pas vraiment d’accord mais si mon fiston veut une cuisine ou une dînette je lui achèterais. Mais je ne forcerai rien.

    2. Un des jouets préféré de Louise est la petite voiture rouge de Cars. Elle a trois petites voitures et les adore! Ça ne l’empêche pas de se regarder les fesses dans le miroir avant de sortir (je sais pas où elle a vu ça… 😉 ) . Tu as bien raison d’offrir une poupée ou une dînette à ton fils si ça l’amuse!

      1. Je lui offrirai que s’il le demande. J’essaye de ne pas trop « genrer » son stock de jouet mais c pas facile.
        Se regarder les fesses dans le miroir ?? Excellent !! 😉

  2. Tu as bien raison nos loulous aiment nous refaire, ils voient leur papa s’occuper d’eux c’est donc tout naturellement prendre un poupon pour s’en occuper et pareil pour la dinette, c’est naturel de manger,non? Mon fils aime la dinette, il n’a pas de poupon mais prend sa grosse peluche mickey pour lui donner le biberon et ça ne l’empêche pas de jouer au foot, faire la bagaE (bagarre) il faut faire preuve d’ouverture d’esprit à l’époque où on vit, je suis donc totalement d’accord avec tes propos.

  3. Sérieusement la sexualisation des enfants par rose, bleu, jouet de fille, jouet de garçon m’exaspere au plus haut point. J’ai une copine qui fait tout un foin parce que son fils joue a mettre ses chaussures. Tous les enfants jouent avec les chaussures… Et puis ça me saoule d’autant plus que je fais un métier  » masculin » et que j’ai dû lutter au quotidien car non je ne suis pas l’assistante, je suis la responsable… Pareil pour les courriers que je reçois au nom de Monsieur truc muche car d’office dans mon métier c’est a un monsieur qu’on s’adresse.
    Enfin bref mon enfant jouera avec ce qu’il veut c’est tout et s’habillera de la couleur qui lui plait. De toute façon son trousseau de naissance est de couleur neutre

    1. Je suis tout à fait d’accord avec toi !!
      Les clichés sexistes ont la peau dure, mais on peut les évincer si on laisse nos enfants évoluer en favorisant l’ouverture d’esprit.
      Se battre pour s’imposer en tant que femme dans la sphère professionnelle, je connais ça…

  4. Tu as bien raison! Martin a eu droit a sa dinette et sa poussette aussi qu il a maintenant delaisse de lui meme au profit des playmobils mais au moins il a eu le choix 😉 quant a louise elle kiffe les jouets de son frere evidemment 🙂 bisous ma belle

    1. Le pb c’est qu’à l’école ensuite ils sont un peu plus formaté. Mais ça fait partie de la vie !
      L’important c’est qu’ils n’aient pas honte de ce qu’ils aiment.
      Bisous !!!

  5. Merci! Merci pour cet article qui est le reflet exact de ce que je pense!
    Bon j’avoue mes gouts de vêtements et déco pour mes filles sont plutôt rose/fleurs/paillettes, mais niveaux jouets et habitudes j’aimerai qu’elles ne soient pas freinées! Cependant il est dur d’avoir des voitures ou ballons comme cadeau de naissance ou d’anniversaire pour une petite fille, et ce n’est pas faute de demander!

    Petite anecdote qui me fait rire : session pâte à modeler avec Littlegeek et le fils d’une amie (quasi même âge), chacun choisit une couleur (pour éviter de mélanger!) et là j’ai presque jubilé puisque ma little m’a demandé « du bleu!! » et le petit copain « rose!!!!! » 🙂

    1. Haaaa super cette anecdote !
      A cet age la les enfants écoutent encore leurs envies, c’est après qu’on les formate malheureusement…
      Pas forcément acheter que des jouets pour garçons ou filles mais écouter leurs envies et proposer des nouvelles choses 🙂

  6. Excellent article ! Je passe mon temps à me battre pour les mêmes raisons : Mini a cuisine, dinette, balai et nombre de bébés qu’il habille et a qui il fait des bisous (e fond) et mon beau-père passe son temps à dire « ah mais c’est rose, c’est pour les filles ! » La dernière fois c’était quand ma mère a offert à Mini un set de cuisine : moules, emporte-pièces, rouleau etc… Certains étaient roses, mais rien de dramatique. Ca m’agace au plus haut point à chaque fois, grrr !

    Après tout, Maxi cuisine et s’occupe de son fils, alors pourquoi Mini ne pourrait pas faire comme papa ?!

  7. Autant l’homme n’a rien dit quand j’ai acheté une dinette à notre 8 ans (quand il avait environ 3 ans), autant quand il l’a vu joué avec une poupée de sa cousine, il n’a pas aimé. j’ai bataillé. Notre 8 ans a eu sa poupée… avec laquelle il n’a finalement pas joué plus que ça… mais elle avait le mérite d’être là. Par contre, que notre louloute joue à la voiture, au garage et à l’avion ne lui pose aucun problème…

    1. L’important c’est de laisser les enfants jouer avec les jouets qui les intéressent sans tenir compte de la référence au genre.
      Bizarrement ça ne dérange pas les papas quand les filles jouent au « garçon manqué » alors qu’ils craignent davantage que leur fiston ai des goûts de fille.
      Ils ont sûrement peur pour leur virilité 😉

    1. Je n’en achèterai peut être pas spontanément non plus, mais s’il m’en demande une je ne lui refuserais pas de lui acheter juste sous prétexte que les garçons ne doivent pas jouer à la poupée. Comme si c’était les rabaisser en tant que mec 😉

      1. Et n’oublions pas que ça fait 30 ans qu’on a inventé les Barbies pour mecs, ça s’appelle Action Man ou GI Joe (pour les plus vieux) ! Ils sont ni pus ni moins que des poupées mannequin aux proportions douteuses, véhiculant une image fausse de la gente masculine, vendues avec tout un tas d’accessoires coloris camouflage 😉

  8. Oui, c’est fou. Même en étant super vigilante, difficile de sortir de la théorie des genres. L’important, à mon sens, est que l’enfant se sente libre d’aller vers où il veut.

Un petit mot doux ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s