*En famille*

Pourquoi je n’ai pas aimé les premiers mois avec bébé

Oui oui je l’avoue aujourd’hui, les premiers mois avec bébé c’était loin d’être la panacée intégrale du genre teint éclatant, regard de braise et talons aiguilles pour pousser ma super poussette truc machin trop génialissime qui fait le café. Si encore elle recyclait les couches puantes mais même pas. Pff. Et après on parle de progrès.

Pour moi, les trois premiers mois avec le cher trésor de ma vie ont été un enfer. Mais genre enfer de chez enfer. Au point parfois de me dire : mais pourquoi j’ai fait çaaaaaaaa ! Oh ça va hein, pas la peine d’appeler les services sociaux ! Je ne le pense presque plus maintenant.

Je t’ai résumé les principales raisons :

Je ne savais jamais pourquoi il pleurait. Les conneries que je lisais du genre « tu reconnaîtras chaque pleur de ton enfant bla bla bla », c’est du flan !! Il pleurait, braillait, hurlait et je reconnaissais que dalle ! Il pleurait genre 19h sur 24. C’était dur à vivre. Si si je te jure. Je sais qu’un bébé ça pleure, mais je n’y étais franchement pas préparée. Pas à ce point en tout cas. Un accompagnement psychologique aurait presque été le bienvenu dans mon cas.

Ça ne dormait pas beaucoup cette petite chose. Alors que pour moi, dormir, ça rentre dans mon top 10 orgasmique. Mais bon, je ne pouvais pas me plaindre ouvertement puisque là-dessus, on m’avait prévenue.

Ça ressemblait plus à une moule sur un rocher qu’autre chose. Bin quoi ? C’est vrai, ça parle pas (ça pleure), ça bouge pas (ça pleure), ça joue pas (ça pleure). Bref ça pleure ou ça dort (un peu). Passionnant.

Je ne réussissais jamais à prendre une douche avant 15h30. Et encore, ça c’était les jours où j’avais de la chance. Y a eu des jours où je n’ai même pas réussi à atteindre la salle de bain.

Je mangeais vite fait, debout, souvent avec mon petit machin hurlant dans l’écharpe. Autant te dire que les repas en amoureux avec Monsieur mon Chéri ont été remis à plus tard. Beaucoup plus tard.

Je ne rentrais plus dans rien et je n’avais plus le temps de me maquiller. Donc pendant trois mois et demi, je ne ressemblais à rien de chez rien. Même Britney Spears sans make-up, bourrée et le crâne rasé était mille fois plus sexy que moi.

J’avais mis ma vie sexuelle en stand by. Fatiguée, stressée, pas lavée, habillée en legging et tunique fleurant bon le vomito de bébé en permanence, cocktail molotov anti sexe. Et le soutien-gorge d’allaitement n’est pas le sous vêtement le plus affriolant qui soit.

Je passais la moitié de mes journées à pleurer. J’ai jamais autant pleuré de ma vie, je crois. J’ai dû renflouer les nappes phréatiques à moi toute seule. Saloperie de dépression post partum

Aujourd’hui, je ne regrette aucun moment passé avec mon fiston d’amour.

J’exagère un chouia, y a eu des moments merveilleux, comme le premier sourire, le premier areuh, les calins à foison, etc… Mais les trois premiers mois ont été les mois les plus stressants de ma vie. Et je les ai vraiment mal vécus…

Ça serait possible d’accoucher direct d’un bébé de trois mois pour le prochain s’il vous plaît ?

Et toi, tes premiers mois avec Bébé ? Le pied total ?

th

ArticlepubliéSobusygirls-rouge

Je participe au concours Blog de Parents 2014 organisé par Famili.fr

Si le blog te plait et que tu souhaites le soutenir, n’hésite pas à cliquer pour voter (un vote par jour)

Merciii ! 🙂

http://www.famili.fr/sap/blogparents/entrant/409275

Publicités

32 réflexions au sujet de « Pourquoi je n’ai pas aimé les premiers mois avec bébé »

  1. Je ne veux pas t’affoler, mais après il y a la douce période ou bébé fait ses dents….ahaha. Avec les miens, c’est toujours une horreur, alors que les trois premiers mois, ça va .

      1. Tu as de la chance! Je suis en plein dedans, pas facile du tout. Et les miens mettent toujours des mois pour faire leurs dents, pas de raison de ne pas en profiter à fond!

  2. Bon, ce billet était loin d’être drôle mais il m’a fait sourire… Et ça fait du bien à lire aussi.. Tout n’est pas toujours rose, loin de là et parfois d’oser le dire, ça soulage ! Personnellement j’ai pas trop mal vécu cette période.. Même si je me suis souvent retrouvée dans ton article.. Je dois t’avouer que je vis plus mal le caractère qui s’affirme de ma petite maintenant.. Tenir tête à qui nous tient tête, bonjour l’angoisse.. Et comment bien réagir? Rester calme? Hausser le ton? Punir? Pffff… Moi je galère pas mal et cette chipie prend un malin plaisir à me provoquer…

    1. J’avais écris un billet sur les sanctions et remontrances aussi.
      Je pense que l’important est de garder le cap et de ne pas douter quand tu la grondes ou la punis. Parce que des qu’ils sentent une brèche ils s’y infiltrent direct.
      Fiston aussi commence à tester les limites et c’est pas tous les jours facile.. Mais rien ne pourra être pire que les 3 premiers mois de sa vie. J’étais en stress permanent..

  3. …nan mais t’es moi en fait c’est ça hein? Ah non moi ça n’a pas duré 3 mois mais bien plus…et 2 fois même…je dois être vraiment maso!
    En tous cas cet article me fait sourire en pensant à ce soir où Minigeek n’a fait que hurler sauf quand j’acceptais de la faire marcher….je ne sais pas ce qu’elle avait, j’aurai juré qu’on était en train de l’égorger…mais non 2 minutes après elle marchait et souriait….je ne sais donc toujours pas différencier ses pleurs….:/

      1. Oui c’est ça en fait ce n’est pas que nous sommes « trop nulles » et incapables de bien reconnaître les pleurs à chaque coup, c’est que nous avons des enfants trop forts et qu’ils savent déjà faire leur cinoch et pleuré comme ils le souhaitent juste pour nous rendre dingue! ^^

  4. j’ai adoré les premiers mois du moins de ce que je me souviens, cette petite boule d’amour collé en permanence tout contre moi. il a mis vraiment du temps avant de pleurer. je crois que les parents de mon copain restés 15 jours après la naissance l’ont pas entendu pour te dire ! il poussait de simple petit gémissement. aucun colique, un bébé qui se réveillait la nuit pour teter mais se rendormait tout de suite après. mon baby blues est arrivé qd j’ai repris le travail, il avait 4 mois alors.. c’est plus à partir de la ou j’ai trouvé les choses difficiles et ou j’ai le moins apprécié la période « bébé « 

    1. Il y a toujours une période plus difficile à vivre. Au départ on est dans une bulle puis quand la vie reprend son cours il faut trouver ses marques.
      Mais le plus important c’est tout cet amour qui nous transporte.. Je n’aurai jamais cru que ça serait aussi fort..

  5. Tu vois, le Crapiot a été du genre bébé pas chiant du tout, et pourtant, qu’est-ce que ça m’a pas plus les premiers temps (jamais pu comprendre ses pleurs non plus, quelle belle arnaque). Donc je comprends qu’avec une sirène hurlante en quasi non-stop, tu finisses par tourner maboule.

    D’ici quelques temps on envisagera n°2 (mon Crapiot a presque 2 ans 1/2), ben j’en fouette à l’avance de repasser par là, et pourtant je le répète y’avait pas plus facile à vivre que mon fiston… (je suis une grosse fiotte, je sais)

  6. Très bon article ! Pour c’était pareil à un détail près chez moi cette « mauvaise » période dure 18 mois 😦 mais après c’est nicquel j’y ai survécu 2 fois, ils sont toujours en vie et tout va bien 😉

  7. bon, moi mes gosses sont arrivés à 12 et 13 mois… alors je n’ai pas connu ça… et même si à l’époque ça a été dur, avec le recul, je me dis que j’ai échappé aux nuits blanches, aux pleurs inexpliqués… bref, avec le recul, ça me convient grave! 😉
    je trouve bien que certaines mamans osent dire que ce n’est pas forcément merveilleux!

  8. Oh la la que ça fait du bien de lire ton article. J’ai ressenti exactement la même chose que toi les deux premiers mois… Juste envie de m’échapper. Répartir bosser et reprendre mon train train d’avant bebe. Puis tout est rentré dans l’ordre gentiment et j’ai commencé à apprécier d’être maman. J’ai même
    Décide d’y consacrer tout mon temps c’est dire ! Mais la je suis on avec S-Mummy, on entre dans une nouvelle période « éducation » ou je suis complètement paumée… moi qui pensait que c’était termine Ben non, être maman c’est une succession d’étapes
    Et d’apprentissage. Bref j’aurais mieux fait d’écrire un billet qu’un pavé dans tes commentaires (from my iPhone in my bed).

    1. Ça c’est clair qu’il n’y a jamais de période « creuse ». Chaque période amène son lot d’apprentissage et de complications 😉 heureusement qu’on les aime fort !!! 😉

  9. Alors oui, les 3 premiers mots, à chaque fois que du bonheur, mais pour moi le plus difficile c’est à partir de 12 mois où ils commencent à marcher, à faire comme leurs frères et soeurs , à nous tester… Ma petite dernière est en plein dedans et je te jure, c’est du sport lol lol 😉

  10. Ouh lala.. suis en plein dedans « no life attitutde » ! Fiston a 2 mois et je devient folle… si c vrai que ca ce calme au bout de 3 mois ca me rassure car la je pete un cable… je suis a bout et pourtant dieu que je l aime ce petit monstre ! Je suis creveeee de chez creveee et je suporte plus de l entendre pleurer, ou plutot crier pour un oui pour un non… c striiiiiiident !!! Bon depuis quelques jours ya du mieux mais pas suffsant!!! Allez j m accroche la fin du tunel approche…j espere !!!

  11. J’ai découvert ton blog il y a peu, donc je ne découvre ce billet qu’aujourd’hui. Je me reconnais parfaitement dans ta description des premiers mois ! Je mangeais un jour sur deux, je me lavais un jour sur deux (voire sur 3), et je pleurais ! On a envie d’un deuxième enfant mais ça reste une angoisse de devoir en repasser par là (avec le premier à gérer en plus glups)…

    1. Je suis comme toi, j’ai très envie d’un deuxième mais j’appréhende les 1ers mois… Mais en s’entourant bien et en se faisant confiance ça se passera sûrement mieux.

Un petit mot doux ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s