*En famille*·*Engagements*

Quand la boucle sera bouclée..

Ma belle maman est veuve. Elle vit avec son père depuis plusieurs années, veuf et diminué physiquement.
A 80 ans, il souffre de la maladie de Parkinson et de diabète. Il parle peu, se déplace peu et passe le plus clair de son temps dans son fauteuil devant la télé (qui hurle. Parce qu’il est quasi sourd).

Ma belle maman s’en occupe chaque jour.
Il est capable de gérer seul sa toilette et autres occupations personnelles.  Une infirmière vient tous les jours pour les soins.
Mais il a besoin d’elle pour tout le reste. Elle lui fait ses repas, gère ses médicaments, s’occupent des démarches nécessaires du quotidien.
Il ne se rend plus compte qu’elle a aussi sa vie de femme.
Une journée où elle est sort avec une amie, il l’appelle pour savoir ce qu’elle fait. Comme une enfant.
L’autre jour je me suis promenée avec elle et Monsieur Bébé, il l’a appelée plusieurs fois parce qu’il n’arrivait plus à faire fonctionner la télécommande.
Il la gronde si elle fait quelque chose qui ne lui plait pas.

Il la traite comme une enfant et se comporte aussi comme tel. Elle le materne. Malgré elle parfois.
Je ne supporterais sûrement pas le quart de ce qu’elle vit au quotidien. Elle s’en plaint souvent, mais elle sait aussi qu’elle n’a pas le choix. Qu’elle ne peut pas le laisser seul.
Ses seuls moments de répit sont pendant ses journées de travail.

Chéri m’a toujours dit que le jour où il le faudrait, sa mère viendrait vivre avec nous. Il s’en occupera quoi qu’il arrive. Je le sais depuis toujours et je l’accepte.
Mais qu’en sera t il de mes propres parents ? Je ne pourrai jamais vivre avec eux. C’est impossible pour moi. Les ponts seraient déjà rompus si je n’avais pas mon fils.
Qu’adviendra t il d’eux si un jour ils deviennent malades et impotents ?

Toutes ces questions m’angoissent parfois. Le temps file à une telle vitesse..

Deviendrais je moi aussi un jour un « boulet » pour mon fils ?
Dans cette société où on met les anciens de côté, où on va leur rendre visite une fois de temps en temps, pour soulager sa conscience, que deviendrons nous quand nous serons dans la dernière ligne droite ?
Est ce que j’intéresserai encore mes enfants quand je serai vieille et dépendante ? Prendront ils plaisir à me voir ? A me parler ? A partager du temps avec moi ? Aurai je encore une place dans leur vie ?
Ou serai je juste l’objet d’une visite dominicale mensuelle « obligatoire » ?

On ne fait pas des enfants pour soi, mais pour en faire des individus à part entière, qui un jour vivront leur propre vie.. Est il pour autant égoïste d’espérer garder une place importante dans leur cœur et leur vie jusqu’au bout ?

J’ai 30 ans, je n’ai plus ce sentiment d’invincibilité inhérent à la jeunesse.
Je regarde mon fils grandir, le temps défile et la perspective de l’avenir devient parfois angoissante…

Avoir 30 ans et élever des enfants en les aimant plus que tout au monde.
Puis en avoir 80 et ne plus trouver sa place.

file_main_image_7691_1_occuper_parents_epuiser_01_7691_645X360_cache_316x500

Publicités

24 réflexions au sujet de « Quand la boucle sera bouclée.. »

  1. Que dire… en effet c’est dur.
    Pas le choix, on subit vraiment.
    Ici, mon père c’est clairement hors de question que je m’en occupe un jour. Le pire étant que j’ai peur de ne pas avoir le choix mais quelle horreur d’y penser.
    L’obligation alimentaire qu’on appelle ça.

    Sa situation est difficile et son père la gronde comme tu dis, sans doute pour s’occuper aussi. Puisqu’il est très diminué. Forcément à part se plaindre, qu’a-t-il d’autre à faire?

    :/

  2. Tu poses les bonnes questions, c’est vrai que c’est important. Ma mère a peur d’être malade mentalement, de perdre la tête, de ne plus nous reconnaître. On en a un peu parlé et elle n’est pas foncièrement contre une maison de retraire, elle ne veut pas être un poids pour nous, c’est normal. Mais j’essayerai de la voir le plus souvent possible, car la solitude des seniors, c’est un vrai drame.

  3. Tu m’as fait trembler d’émotions ….quand on a fait le choix de partir à l’étranger,on sait que de toute façon, on ne sera pas là pour nos parents. Ils le savent. Mais on sait aussi que nos enfants feront peut être le même choix que nous. Après tout, c’est bien ce qu’on essaie de leur transmettre, le goût des voyages, l’ouverture aux autres,la curiosité…il y a des chances qu’ils s’éparpillent aux 4 coins du monde. Et j’espère bien avoir toujours assez de lucidité pour ne pas les empêcher de vivre leur vie.

  4. c’est fort ce que tu dis mais tellement juste. voila des choses auquelles on ne veut pas penser « temps qu’on est jeune » et pourtant j’ai peur aussi de penser que peut etre un jour mon fils viendra me voir a contre coeur 😦

  5. Je n’ai jamais eu ce sentiment d’invincibilité et donc j’ai toujours craint la vieillesse (et la mort). J’espère ne jamais être un poids pour les miens. Papageek non plus ne le souhaite pas et parfois on se dit qu’on mourra ensemble dans une dernière folie avant de devenir un poids pour qui que ce soit….mais qu’en sera-t-il vraiment?

    Je ne pense pas cependant qu’avoir envie de compter pour eux soit illégitime et vu comment tu aimes ton fils et comment tu t’en occupes je ne pense pas que venir te voir devienne une obligation ni un fardeau!

    1. Ça me touche beaucoup ce que tu dis la…
      Mon plus grand souhait c’est ça : que mon fiston aime sa maman pour toujours. Que je sois toujours importante pour lui. Et éviter d’avoir une relation avec lui comme celle que j’ai avec ma propre mère…

  6. je ne sais pas du tout ce que je… ou ce qu’on fera de moi quand je serai « vieille » et moins indépendante. je sais que jamais je n’accepterai que mes parents viennent vivre chez moi… mes beaux parents encore moins. Mais je sais qu’un billet comme celui là me fait dire que le temps file vite, et que trop souvent je le gâche… ça remet les pendules à l’heure.

  7. je crois qu’il ne faut pas confondre avoir une place dans la vie des gens et devenir dépendante d’eux… il y a toujours des moyens de ne pas être dépendant des gens même si c’est pas évident… après la place que tu leur accordes et la place qu’ils t’accordent c’est autre chose et c’est lié à l’histoire que vous construirez en commun… je pense qu’un enfant ne peut pas oublier ses parents et qu’ils n’aient aucune place dans leur vie… Par contre il peut arriver plein de choses qui font qu’on a pas envie de les voir, ni de gérer leur quotidien… c’est ce que tu mets en place aujourd’hui et demain qui définira la place que tu auras dans leur vie et celle qu’ils auront dans la tienne… pas la déchéance physique…

    1. Je le souhaite de tout mon cœur.. J’espère garder une place importante dans le cœur de mon fils.
      C’est pour ça que je profite a fond de chaque moment avec lui.

  8. tu te projette loin ma biche… j’avoue ne pas vouloir penser à cela! je suis plutôt du genre « profite du moment présent » car tout ceci est beaucoup trop angoissant et surtout TRISTE…

  9. Ces réflexions là on les a tous à un moment donné. J’espère qu’on sera patient et conciliant avec nos parents et que nos enfants le seront avec nous. La vieillesse ça fait vraiment flipper.

    1. Nos relations futures seront sûrement conditionnées par nos relations présentes.. C’est pour ça que je profite de chaque moment et que je me consacre au maximum a mon Bébé.
      Merci de m’avoir lue 🙂

  10. Je n’y ai jamais réfléchi Parce que je sais déjà Même si j’aime ma mère très fort, jamais je ne la prendrai avec moi C’est ma soeur qui est prête à s’en charger s’il le faut. Mais même si elle ne l’était pas, je ne le ferai pas. Je suis comme ça
    Et ce que j’applique aux autres, je me l’applique à moi. Le jour où je ne serais plus autonome, jamais je ne demanderai à mes enfants de me prendre en charge. Je ferai le nécessaire
    Mais je crois que chaque réaction est très individuelle Et que tant que les choix sont pris en conscience ce sont les bons
    Bisous

    1. Oui c’est important de garder le cap. Mais envisager la vieillesse n’est pas une chose facile..
      J’espère que ma relation avec mes enfants sera la plus positive possible.

Un petit mot doux ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s