*En famille*·*Engagements*

Qu’il n’ait jamais peur des différences.

images-aime-enfants-noir-blanc-img

Aujourd’hui j’ai découvert les propos horrifiants tenus par une adolescente, à l’attention de Christine Taubira. En agitant une peau de banane, elle a comparé la ministre à une guenon. Les personnes présentes autour se sont alors mis à scander « guenon, guenon » en riant (le fait en images ici).

Un exemple de plus de la xénophobie ambiante. La peur de l’autre. Celle qui amène à rejeter ce qui ne nous ressemble pas. Ce qu’on estime « pas aussi bien que nous« .

Les propos de cette jeune fille sont d’autant plus tristes qu’ils sont conditionnés par son entourage. Malheureusement, elle ne se révolte pas contre ça. Comme j’ai préféré le faire à son âge. J’en ai entendu des propos de la sorte dans mon entourage immédiat. Mais plutôt que de les cautionner et de les répéter, j’ai décidé de me révolter et de lutter contre. Et je vis bien mieux comme ça, que dans la haine et le rejet permanent de l’autre.

Mon fils va à la crèche (tu commences à le savoir hein ^^) et il baigne donc déjà dans la diversité humaine. Diversité des origines, des religions, des classes sociales, des schémas familiaux etc.. Il y baigne aussi au sein de notre entourage représentatif de cette diversité. Et j’aime ça. Je prends même plaisir à le cultiver.

J’espère de tout mon cœur que ça lui permettra de ne jamais pointer la différence du doigt. De ne jamais se sentir supérieur à qui que ce soit. Et de considérer ces différences comme une richesse. Les nier ne sert à rien, mais les aimer est important.

Je ne lui rabâcherai pas en permanence des principes sur l’égalité et la tolérance (quoique…) mais je lui montrerai que l’ouverture aux autres est un enrichissement de chaque instant. Individuel et collectif.

Il aimera certaines choses, en détestera d’autres, ne tolérera pas certains actes et manifestera parfois durement son mécontentement, mais je souhaite qu’il le fasse dans le respect de l’autre. Qu’il se questionne oui, mais qu’il n’ait pas peur et surtout qu’il ne rejette pas.

La haine, la violence et le rejet ne rend personne heureux. Ni les rejetés, ni les rejetants.
L’empathie est à mes yeux plus qu’une qualité. C’est quelque chose qui devrait aller de soi et être au fond de chacun.
Je tenterai de montrer à mon petit garçon qu’il est bon de se décentrer de son propre point de vue et de se mettre à la place de l’autre pour éviter tout jugement hâtif. Tout jugement blessant et humiliant.

Mon Bébé fait des bisous tous les jours à Lara, sa petite copine de la crèche. Elle est noire. Il fait aussi des gros câlins à Ambre. Elle est rondouillette. Il adore son copain Sacha. Il est roux.
Mais tout ça il s’en fout. Il ne s’en rend même pas compte.
L’innocence des rapports enfantins est merveilleuse à observer. C’est une leçon de vie dont nous devrions plus souvent nous inspirer.

Je souhaite que cela dure au maximum. Que l’amertume des adultes l’évite le plus longtemps possible.

Vector symbol

Publicités

26 réflexions au sujet de « Qu’il n’ait jamais peur des différences. »

  1. moi de toute façon j’ai marqué ma fille à la naissance alors la différence on l’aime même si on ne la voit même plus … je mens un peu car quand mon fils est né, j’ai tiqué : aucune marque sur lui 😉

  2. Forcément, en tant qu’immigrée, ce que tu écris me plait beaucoup. Et oui, pour les Français, on est des expats, mais pour les anglais on est des immigrés! Ici, on te demande tout le temps ton ethnicité, du coup, plus personne n’y fait attention. Il y a aussi du racisme, les cretons sont partout, mais j’ai l’impression que c’est moins courant qu’en France.

  3. Tu as lu mon article. Le racisme ambiant, celui  » normalisé », les propos blessants sont malheureusement un quotidien. Je pense qu’ils émanent de personne ne sachant se valoriser qu’en dépréciant les autres

  4. Des mots tellement justes, l’empathie à tendance à disparaître ces temps ci et à laisser place au rejet de tout ce qui est différent, à la peur également ! Encore un bel article que beaucoup devraient lire et s’en inspirer !

  5. J’aile bcp ton article et je ressens la même chose pour mon fils ! je lui ai donné un nom d’origine étrangère : Noam c’est hébreux, certains membres de ma belle famille n’ont pas apprécié ce prénom purement français, je lui ai rétorqué que mon fils lui sera ouvert… et je ferais tout pour développer son ouverture d’esprit ❤ Merci pour cet article !

  6. j’avais loupé cette video et je suis sidérée devant la bêtise humaine ENCRE UNE FOIS!!! je suis tellement d’accord avec toi et les valeurs que tu veux inculquer à N. j’espere pouvoir faire la même chose de mon côté 🙂 même si j’imagine que nous ne sommes pas les seuls maitres à bord et que l’école va jouer un trèèèès grand rôle aussi… bref c’est encore un superbe article ma biche ❤

  7. Mon fils va dans une école assez bourgeoise, un petit garçon est arrivé d’Afrique, il est noir et à un prénom a consonance étrangère, mon fils n’a pas compris que des enfants ce soient moqués de son nom et de son handicap. A la maison mes amis sont de toutes origines et cultures et donc ne tenant jamais de propos raciste, mon fils ne pouvait pas s’imaginer une seconde que cela existait.

  8. bon ben chez nous, la différence est déjà dans la famille… on fait un beau dégradé à nous 4! 😉 donc ils la vivent au quotidien… c’est triste à dire, mais on sait qu’un jour quelqu’un tentera de les faire souffrir avec ça… comme ça a été le cas pour notre couple.

  9. Ton texte m’a donné des frissons parce que je partage tes idées + + + et que je suis effrayée par le nombre de personnes racistes et intolérantes qui m’entourent. Je suis étonnée par le propos de certains de mes amis que je connais pourtant depuis le collège ou lycée pour certain et que je ne voyais pas comme ça. Lorsque j’étais enfant je pensais que le raciste c’était pour les vieux parce que quand ils étaient enfants il n’y avait pas encore de diversités en France qu’ils n’étaient pas habitués et que ça leur faisait peur la différence. Mais en fait je suis effarée de voir le nombre de trentenaire dire, que les étrangers leur prenne leur travail, que les étrangers sont là pour profiter du système français, que les musulmans sont tous des extrémistes … Tu as raison en général les gens suivent les idées que leur a inculqué leur entourage sans réfléchir. J’en ai un exemple dans ma famille: J’ai une tante super raciste ( d’ailleurs quand on lui demande pourquoi elle ne saurait pas te répondre.) Sa fille dès la crèche s’est liée d’amitié avec un petit garçon noir elle en a même été amoureuse ça a duré à de la maternelle jusqu’en milieu de primaire du jour au lendemain elle n’en a plus parlé. Quand on lui pose la question pourquoi elle ne le voit plus:  » Parce que c’est un con. » Pourquoi il est con? Qu’est ce qu’il a fait.  » Réponse:  » B’hein il est noir !  » Mais bien sur logique ! Alors que cette gamine si on ne lui avait pas répété tout son enfance du mal sur les étrangers elle serait certainement encore amie avec ce garçon que je connais et qui est très bien d’ailleurs. Non parce qu’on peut être blanc et con mais les noirs et cons ça existe aussi 😉 Quand a toi tu as l’air de dire que tu avais un entourage un peu comme ça donc franchement chapeau de t’être fait ta propre opinion. C’est super rare ! Et vive la différence. C’est super enrichissant !

Un petit mot doux ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s