rellotges_tous_dali_persistencia_de_la_memoria_la_clau

Tic tac

Voilà 2 ans que je n’ai pas publié sur ce blog. J’ai tenté d’en ouvrir un autre mais l’inspiration a été de courte durée.. Tant de chamboulements en moi ! Je n’arrive plus à poser de mots sur la tempête émotionnelle dans laquelle je suis depuis plus d’un an.

1 an que je suis maman solo.. Ou en tout cas que j’essaye de me persuader que je le suis. Parce que la situation n’est pas si claire que ça. Parce que le trait n’est pas complètement tiré et que je continue à me débattre au milieu de tout ça. Mais finalement ai je vraiment envie d’en sortir radicalement ? Mouais..

Je cherche encore et toujours des réponses que je n’aurai jamais. Je suis une grande têtue ! Au mois je sais d’où mon fils tient sa tête dure ! ^^

Néanmoins la vie suit son cours. Je prends mes repères, je sors, je m’amuse, je profite. Je me sens un peu seule parfois mais je savoure cette liberté forcée. Par moment je me demande même si vivre seule n’est pas ce qui me convient le mieux. J’ai réaménagé ma maison, je m’occupe de mon jardin, ma maison me ressemble plus que jamais et j’aime ça.

Mon fiston lui est épanoui et c’est ce qui compte le plus. Il grandit plus vite que son ombre (ouais ça c’est pas possible mais t’as compris l’idée), il croque la vie à pleines dents, il apprend, il teste, il se confronte, il s’affirme. C’est pas toujours simple à suivre mais c’est tellement fort de le regarder vivre et évoluer à chaque instant !

Dans quelques jours nous allons partir tous les 2 en vacances (avec des amis), chaque fois c’est un cap difficile à passer. Mais j’ai envie de continuer de croire que rien n’arrive au hasard et que si les choses en sont arrivées là c’est pour une bonne raison. La vie et ses surprises.. La vie et son cynisme..

Ce petit billet d’humeur débloquera peut être, je l’espère, une inspiration depuis trop longtemps bloquée et des sentiments depuis longtemps étouffés… On verra bien..

Wait and see…

rellotges_tous_dali_persistencia_de_la_memoria_la_clau

 

 

Petite légende à transmettre à nos enfants

Tu commences à connaître mon tempérament chouia engagé. J’essaye de lutter contre l’injustice et les inégalités, à mon modeste niveau. C’est plus fort que moi, je ne supporte pas l’injustice et l’oppression dominants/dominés. Que ça soit économiquement, culturellement, humainement ou socialement. Je crois dur comme fer qu’il n’y a pas d’échelle de valeur entre les êtres humains. Certains ont juste eu plus de chance. Le hasard de la grande roue de la vie (philosophie de comptoir bonsoir). A mon sens l’égalité des chances est une ineptie totale.

On me dit souvent « mais Alex tu peux pas sauver tout le monde » ou encore « c’est bien ce que tu fais mais il y aura toujours de la misère » ou alors « j’aimerai bien aider un peu autour de moi mais si je suis seul à le faire ça servira pas à grand chose ».

Se cacher derrière la masse solidairement inactive, pour se déculpabiliser de ne pas agir.

Mais agir ne veut pas dire faire la révolution ni la grève de la faim.
Agir ça peut être donner un coup de main dans une association, donner un peu de son temps pour une action qui nous touche, relayer des infos sur les réseaux sociaux ou auprès de nos proches, se sentir un peu plus responsable socialement et/ou écologiquement, et surtout SURTOUT, transmettre ces valeurs de préoccupation du monde qui nous entoure et de son avenir, à nos enfants.

St Exupéry disait si justement « nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants ».

Nous devons respecter le monde et l’humanité en pensant à l’avenir.
Nous, parents si amoureux de nos progénitures, n’avons pas le droit de nous foutre du reste du monde. Nous nous devons de laisser un monde dans le meilleur état possible à nos enfants.
Lire Le Petit Prince de St Exupéry à nos enfants est déjà un acte solidaire en soi (idée cadeau en prime). Transmettre des valeurs d’humanité et d’empathie à nos enfants est un acte engagé naturel. Le plus bel acte. Sans même nous en rendre compte.

Le Petit Prince

Penser aux générations futures, c’est la tout le sens du développement durable.

Et à ceux qui diront que si nous sommes seuls à faire des efforts ça ne sert à rien, je répondrai qu’il est important d’essayer encore et toujours.

Une jolie légende amérindienne appelée « la légende du Colibri » illustre parfaitement ce propos :
« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » . »

Alors essayons de faire notre part. Et apprenons à nos enfants à en faire un acte spontané et naturel.
Parce qu’essayer, c’est toujours faire.
Et pourquoi ne pas ajouter ça à la liste de nos super méga résolutions nombrilistes du début d’année !

Bisou petit colibri🙂

solidarite1

Mon bilan de l’année 2013 – bonheur inside

2013 fut une année riche en émotions, découvertes, rencontres, coups de blues, pétages de plombs en tout genre, rigolades, embrouilles, bons moments, joie, bonheur, mauvaise foi, ralage, crises de larmes etc etc.
Ça pourrait durer encore longtemps parce que mine de rien il s’en passe des choses en 1 an.

2013 est terminée. Bonjour 2014.

Faut bien en faire le bilan (même si je sais que ça va faire râler tout ceux qui sont soulé par le défilé des bilans d’années sur les blogs. Pas grave, ils ne sont pas obligés de me lire).

Mes moments marquants mois par mois (si ça te gonfle tu peux t’endormir devant je ne t’en voudrais pas :p) :

En janvier, on a passé nos 1ères vacances à la montagne avec Monsieur Bébé. On est parti avec notre bande d’amis et ce fut vraiment des vacances au top.

En février, poussée par je ne sais quel force surnaturelle, j’ai ouvert mon blog. Je ne pensais pas que ça me passionnerai toujours autant 10 mois plus tard. A aucun moment je ne regrette et j’espère même que ça continue le plus longtemps possible. J’ai fait des rencontres incroyables grace à lui. Des rencontres virtuelles qui sont devenues de vrais amis IRL.
Merci à ceux qui me suivent régulièrement ! Love you !

En mars, Monsieur Bébé a :
– fêté son 1er anniversaire (bouhouhouhouhou où est mon bébééééééé !)
– attrapé une varicelle carabinée (au moins c’est fait)
– été hospitalisé 6 jours a cause d’une bronchiolite féroce. Les pires moments de ma vie (je les raconte ici, ici, ici, ici et ici)
Mois pourri, oui oui oui.

En avril, ne te découvre pas d’un fil. Mouhahah blagounette débile. Mais bon en avril il ne s’est pas passé grand chose donc faut bien meubler.
Ah si, y’a quand même eu le passage du mariage pour tous au Sénat. Un combat que j’ai mené avec passion (du côté des pro mariages pour tous of course). Merci Mme Taubira pour cette belle avancée sociale et égalitaire.

En mai, méga exploit, Monsieur Bébé a fait ses 1ers pas ! (A 14 mois passé c’te feignasse). Un moment émouvant qu’on a vécu en live.

En juin, ce n’est qu’un détail pour vous (mais pour moi ça veut dire beaucoup) j’ai passé mon blog sous wordpress. Alléluia ! Depuis je kiffe la vibes.

En juillet, je me suis mise à la couture. Grâce à ma copine Fanny du blog babymeetstheworld (ma marraine de blog), qui me conseille et fait des supers tutos bien utiles sur son blog. Et qui a aussi fait ma jolie bannière🙂

En août, mois off. Vacances en famille. Du bonheur. On est pas parti (programme ici) à cause du boulot de chéri, mais on a bien profité quand même !

En septembre, Monsieur Bébé a eu 18 mois (« où est mon Bébéééeéééééé » bis) et en prime il est passé dans la section des moyens à la creche (bouhouhouhouhou).

En octobre, encore des vacances (on fait que ça en fait). Cette fois ci on a passé une semaine chez ma belle maman. Et on a eu l’occasion de passer du temps avec les cousins, cousines, tontons et tatas de chéri. Pour moi qui suis issue d’une famille complexe et adeptes des embrouilles, ça m’a fait un bien fou. Je suis heureuse que Monsieur Bébé puisse connaître ça.

En novembre, j’ai eu un passage à vide niveau professionnel. Tu sais que je fais un métier passionnant et engagé (sinon lis ça). Mais parfois je me perds dans tout ça et je me noie un peu. Du coup je me pose pas mal de questions sur le suite. À suivre..

En décembre, d’abord j’ai eu le bonheur immense d’enfin rencontrer mes copines blogueuses (et les copains aussi) lors du spot efluentmums 2 organisé par Parole de Mamans (je te raconte les détails ici). Un spot pour les blogueurs famille. Une journée au top.
Et on fini le mois en beauté avec 2 semaines de vacances (encore !!!) en famille tranquilou au chaud à la maison et des supers fêtes de fin d’année. On avait besoin de ça pour recharger les batteries.

Aujourd’hui commence 2014.

Si je dois avoir une résolution ou un souhait, c’est de faire mon maximum pour qu’on soit au moins aussi heureux en 2014 qu’en 2013. Voir plus encore.

Et à vous tous je vous souhaite le meilleur. Le bonheur, la joie, le plaisir, la santé et un peu de thune (quand même hein).

Soyez heureux et Carpe Diem.

bonne année 2014

*Ma semaine arc en ciel*

arc en ciel

Aujourd’hui je me lance dans le résumé de ma semaine, sur une idée originale de ma copine Natachouette du blog chamallowsandco.

Elle nous propose un chouette (normal elle s’appelle Natachouette. Jeu de mots Ramoutcho ! Seul les plus de 20 ans comprendront cette référence), rendez vous hebdomadaire dont le principe est de faire le bilan de sa semaine en mots et en couleurs.

J’ai eu envie de jouer le jeu.
C’est parti !

Cette semaine j’ai eu le rose aux joues en regardant mon Bébé d’amour déballer ses paquets cadeaux au pied du sapin. Cette année c’était un vrai Noël où il a compris que c’était particulier. L’année dernière il était trop petit pour s’en rendre compte (il avait 9 mois. Donc si tu fais le calcul, tu sauras que cette année il a 21 mois. Ouais j’ai fait maths sup).
Il a tellement compris le principe que quand son père est arrivé hier avec un carton dans les bras, il a crié « nowel nowel !!« . Pas folle la guêpe.

Malheureusement j’ai aussi été verte de rage quand j’ai reçu le courrier bête et méchant de ma chère mère. La situation se dégrade et j’ai pris la décision de ne plus donner de nouvelles. Quant à savoir combien de temps je tiendrai, affaire à suivre.. Une chose est sûre c’est que ça me mine le moral cette histoire.

Tous les jours on allume les guirlandes rouges, jaunes, vertes, bleues, oranges qu’on a mis un peu partout dans la maison. Monsieur Bébé adore ça et il les réclame à grand cri des le matin. Je me demande comment il va réagir quand on les enlèvera. On va faire durer le plaisir tout le mois de janvier !

Mon homme a fait du réveillon un Noël en or massif en m’offrant le tatouage dont je rêve depuis la naissance de Monsieur Bébé. Dans quelques semaines, mon épaule sera ornée d’une jolie rose en ombrage, symbolisant la naissance de notre petit prince (on a planté un rosier avec chéri peu après sa naissance).
Tu auras bien sur un compte rendu quand cela sera fait🙂

Enfin, j’ai eu quelques idées noires cette semaine suite aux grosses embrouilles avec mes chers parents. Heureusement, mon homme et mon fiston sont très forts pour redonner de la couleur à mon cœur et à transformer ma vie en arc en ciel (bisounours style !)

Un grand merci à Natachouette pour cette idée sympa et si tu as envie toi aussi de jouer le jeu, n’hésite pas !

Bisous rouge cerise :-*

semaine noel

Oublions d’être des adultes

maman

J’ai souvent remarqué que nous adultes avons tendance à attendre des réactions bien précises de la part de nos enfants, quelque soit leur âge. Si bien qu’on a tendance à perdre patience quand nos petits bouchons s’obstinent à agir d’une façon que nous avons du mal à comprendre.

Par exemple :

mais non tu n’as pas de raison d’avoir peur, il n’y a personne dans ta chambre tout va bien, aller retourne au lit !
Oui mais voilà, quand on est enfant on a souvent peur de choses que les grands ne voient pas. Des bruits, des ombres, des petites choses qui passent inaperçus pour nos yeux de grands.
Ça c’est du vécu. Aujourd’hui encore la nuit je suis une méga peureuse. Chéri me prend pour une folle. C’est parfois dur à vivre, surtout quand la trouille me pétrifie. Pour ça, jamais je ne sous estimerai les frayeurs nocturnes de mon fils. Je sais à quel point ça peut empirer les choses.

– mais pourquoi tu fais ça ???
Bin je crois qu’il n’en sait rien lui même. Il découvre, tripote, patouille, déchire, croque, balance etc.. Il s’approprie le monde qui l’entoure et teste ses capacités motrices quoi. Alors qu’on préférerai qu’il ne mette rien à la bouche et qu’il traite les objets avec douceur.

– arrête de répéter 30 fois la même chose
Ok mais il découvre plein de nouveau mots en peu de temps. Et puis si personne ne l’écoute il faut bien qu’il insiste un peu non ? Monsieur Bébé adore faire ça et ça agace beaucoup Monsieur Papa (et moi j’me marre).

Bref, tout ça pour dire qu’on fait tous ça. On s’attend à ce que Bébé soit vite un mini nous : qu’il fasse ses nuits très vite, qu’il aime tout ce qu’on lui donne (quoi ? Tu n’aimes pas les choux de Bruxelles ? Mais c’est la vie ça !), qu’il reste assis sagement sans bruit pour jouer, qu’il nous écoute attentivement quand on lit une histoire, qu’il ne nous interrompe pas quand on discute avec d’autres adultes etc..

Mais il faut bien qu’ils apprennent hein ?

Et quand il gigote dans tous les sens pendant qu’on leur lit une histoire géniale ça ne veut pas dire qu’il s’en fout. Ça veut surtout dire qu’à son âge rester tranquille et ne pas gigoter c’est plutôt difficile. Et la preuve vous l’aurez quand vous fermerez le livre il vous en réclamera un autre.

Rappelons nous comment nous étions petits.

Nous aussi on a sûrement soulé nos parents.
Alors au lieu de perdre patience et de crier « puisque c’est comme ça tu joues tout seul, je range le livre/les jouets/le DVD », continuons à lire patiemment ou à jouer avec lui même s’il court partout dans la pièce en criant. Lui hurler dessus pour qu’il arrête ne servira sûrement à rien.

Nous voulons les voir calmes et patients, donc apprenons à adopter une attitude calme et patiente aussi.. Ce qui est loin d’être facile j’en conviens.

31 ans. Mon bilan d’étape.

Et voila.  Je commence ma 32ème année.

J’ai eu officiellement 31 ans à 19h15.

31 ans..
Je t’ai raconté ici comment j’avais vécu mes 30 ans. Je m’attendais à le vivre comme un drame, alors que finalement je suis plutôt bien dans mes pompes.

On dit souvent que la trentaine est le plus bel âge pour les femmes. Pour les hommes ce serait la quarantaine.
On s’assume physiquement, on ose plus de choses, on a davantage confiance en nous, on a notre vie en main, on est posé mais on garde une pointe de folie. Voilà comment on perçoit souvent la trentaine.
Voilà aussi comment je la perçois à peu près aujourd’hui. A quelques détails près.
Une grande enfant dans un corps de femme.

Ce que j’ose aujourd’hui (avant c’était no way) :

– je sors de chez moi pas maquillée. Bon ça reste rare, mais l’autre jour je suis allée chercher mes courses au drive sans maquillage ! J’avais l’impression que tout le monde me regardait d’un air effrayé mais j’ai survécu. Ouf.

– je mets des chaussures ouvertes l’été. Ça doit te sembler débile mais je déteste mes pieds au point de ne pas avoir pu porter de chaussures ouvertes jusqu’à il y a peu. Et sur la plage je cachais soigneusement mes orteils dans le sable (moi folle ? Naaaaan). Maintenant l’été je porte tongs, sandales, toussa. Et putain je revis ! (en tout cas j’ai moins chaud)

– je m’assume au point de m’en foutre si des gens ne m’apprécient pas. Alors qu’avant je boudais dans mon coin et je pleurais toutes les larmes de mon corps si qqun ne m’aimait pas.

– je suis de plus en plus girly. Je collectionne les produits de beauté, de soins, les accessoires et box girly etc. Et j’adore ça ! Alors qu’avant j’étais plutôt adepte du minimum syndical. Maquillée et habillée classiquement. Aujourd’hui j’ose (à Noël j’ai mis un collant à paillettes dorées et un short, truc de ouf !).

– j’ai arrêté le café et je deviens addict au thé. Sans sucre en plus. Avant ça me donnait la nausée. Bientôt je teste la thé box😉

– je dis merde à mes parents. (Alléluia !!!) Et ça j’ai vraiment eu énormément de mal à le faire. Bon c’est pas encore totalement gagné mais je suis sur la bonne voie. En tout cas maintenant je refuse de me laisser marcher dessus.

– je suis maman. Et y a rien de mieux pour donner des ailes.

31 ans

Ce qui n’a pas changé :

– je regarde des conneries à la télé. Genre télé réalités, séries pour ado, films à l’eau de rose etc. Pour moi la télé ça sert à ça. Se vider l’esprit. Donc plus c’est débile plus j’aime.

– je me prends pour une star avec ma brosse en guise de micro et la musique à fond. Ça je le fais depuis que je suis gamine et ça m’éclate toujours autant.

– j’achète toujours autant de paires de chaussures que je ne porte pas.

– je bois du chocolat au lait au petit dej et je trempe des BN dans du lait au goûter.

– j’ai toujours 3 kilos de trop. Centralisés dans le postérieur. J’ai d’ailleurs perdu espoir de les perdre un jour et j’ai décidé d’assumer mes rondeurs.

– je procrastine, je procrastine, je procrastine. J’ai des to do list blindée dans tous les coins.

– j’aime dormir. C’est sûrement l’une de mes activités préférées.

– je suis passionnée, engagée, entière et animée par des tonnes de combats. Un peu révolutionnaire dans l’âme. J’espère que ça ne s’arrêtera pas ça.

– je ne tiens pas l’alcool. Mais alors pas du tout. Et je mets une semaine à me remettre d’une cuite.

– je suis lunatique. Ça m’auto soûle. Je passe de l’euphorie la plus extravagante à la dépression la plus désespérante. Mais j’essaye de me soigner.

– j’ai des supers amis. Une vraie famille de coeur. Et ça c’est précieux.

Globalement je ne vais pas trop mal.
J’essaye de profiter de chaque moment de bonheur, de le graver dans ma mémoire et de vivre l’instant présent à fond. Carpe Diem comme on dit.
Je tente de virer les choses ou les gens toxiques de ma vie et de ne garder que le bon.

31 ans. Finalement c’est pas si mal.

 

Une jolie carte spécialement pour moi faite par mon pote du super blog BD sousnoscouettes.com

Une jolie carte spécialement pour moi faite par mon pote du super blog BD sousnoscouettes.com

Noël 2013 – et voilà !

Voilà c’est fait. Le jour qu’on attend avec tant d’impatience chaque fin d’année est passé. Très vite comme chaque fois. Et il laisse place à cette petite pointe de nostalgie, comme après chaque gros moment d’effervescence, de bonheur +++ et de gueule de bois.

Comme je te l’ai expliqué ici, nous passons le réveillon entre potes. Et cette année encore, ce réveillon fut excellentissime.
Quatorze amis barrés, du fou rire à gogo, du bon vin (beaucoup beaucoup), un repas succulent en 7 services (ce mec est un grand malade) et un père Noël très trop généreux avec les 3 enfants présents.

Parlons en du père Noël.
Il est passé 2 fois chez nous. Une fois hier soir chez les amis et une fois ce matin à la maison.
On peut donc dire que Monsieur Bébé a été méga gâté.  Trop sûrement.

Je vais encore faire ma rabat joie (tu commences à avoir l’habitude hein) mais je ne suis pas très à l’aise avec ça.
Le regarder déballer ses cadeaux sans trop comprendre ce qu’il se passait, passant d’un paquet à l’autre sans vraiment regarder le contenu, voulant commencer à jouer avec un mais sollicité pour ouvrir un autre paquet..
Je ne remets pas en cause la générosité du père Noël, bien au contraire (merci marraine, parrain, Yaya, tata Didine, tonton Loicos etc..). Et j’ai adoré le voir s’émerveiller et regarder ses yeux pétiller.
Mais je suis gênée par cette abondance de jouets sur une seule journée.

Et je suis encore plus gênée quand je vois le défilé de statuts sur les réseaux sociaux, récapitulant l’avalanche de cadeaux reçus (un peu concours de bite – pardon – faut quand même l’avouer).

Ne vaudrait il pas mieux offrir 2 ou 3 beaux cadeaux, dont ils saisiraient la valeur, plutôt que de leur laisser croire que cette avalanche est normale et due ? Je me pose la question (et chéri aussi, ça me rassure ^^).

On a tous envie de voir nos enfants heureux et les yeux brillants, mais je ne crois pas que cela passe toujours par une orgie de jouets en tout genre.
Les valeurs humaines, le plaisir d’être ensemble et de partager un bon moment, voilà à quoi il est à mon sens essentiel d’initier nos chérubin.
Et pas seulement à la finalité du passage du père Noël. Cela doit faire partie des plaisirs dont on mesure la valeur. D’autant plus que tout le monde n’a pas cette chance.

Je n’ai donc pas participé au méga concours sur les réseaux sociaux du pied de sapin le plus garni (moi j’ai préféré mettre une photo de mon trou normand glace et liqueur mirabelle, une tuerie). Je comprends ceux qui le font mais je ne suis vraiment pas à l’aise avec ça.

Et encore une fois, une grosse pensée à tous ceux qui sont seuls, malades, dans l’incapacité d’offrir une montagne de cadeaux à leurs enfants ou qui traversent une épreuve difficile (pensée pour ma copine Fred et son ouistiti).

Noël fut joyeux et riche en chaleur et en convivialité, apprenons au nos enfants à apprécier surtout cela..

tablée reveillon

trou normand

bebe noel